Visite officielle du directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Est et du Sud à Madagascar

*Antananarivo, 21 avril 2024- Eleva Kadilli, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Est et du Sud, effectue une visite officielle à Madagascar du 20 au 26 avril 2024. Cette visite vise à rencontrer les autorités du pays, ainsi qu’à observer les activités et programmes mis en place par l’UNICEF à Madagascar.

L’objectif est d’échanger avec les communautés sur l’impact positif des projets en cours et sur les défis à relever pour promouvoir les droits de l’enfant.Au cours de sa mission, le directeur régional se rendra à Ambovombe, à Atsimo, pour constater les effets de la sécheresse sur la vie de la communauté, en particulier sur les enfants malgaches.

Madagascar demeure l’un des pays les plus touchés par le changement climatique, exposant les enfants à une vulnérabilité croissante. La pénurie d’eau et de moyens de subsistance dans cette région compromet l’alimentation saine et le développement des enfants.L’accès à l’éducation, à la santé et à des services de qualité est également menacé par les risques climatiques. Des échanges sont prévus avec les parents, les agents de santé et les enseignants pour relever ces défis.

À Antananarivo, le directeur régional rencontrera les membres du gouvernement, ainsi que des jeunes et des enfants, afin de comprendre leurs besoins et aspirations. La vaccination avancée et les campagnes de vaccination contre la polio, prévues à partir du 24 avril, seront au cœur des discussions. L’UNICEF s’engage à garantir que chaque enfant soit entièrement vacciné et à renforcer le système de vaccination pour améliorer les taux de vaccination dans le pays.

La délégation prévoit également de rencontrer le président de la République et la première dame, ainsi que de inaugurer un nouveau entrepôt de vaccins à Ivato et de lancer une campagne de vaccination de rattrapage. Selon les données de l’OMS/UNICEF, plus d’un quart des enfants de moins d’un an à Madagascar n’ont pas reçu la première dose de vaccin.

Lycia Andrianirina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *