Santé de reproduction : Le FNUAP souligne l’importance d’adapter l’éducation sexuelle

Santé de reproduction : Le FNUAP souligne l’importance d’adapter l’éducation sexuelle aux contextes culturels et sociétaux

Lors d’une rencontre à distance avec les journalistes membres du réseau des médias d’information africains impliqués dans la santé et l’environnement (Remapsen), le Dr Chilanga Asmani, conseiller régional du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) en charge du programme de contraception en Afrique, a souligné l’importance d’adapter le contenu de l’éducation sexuelle complète à la situation culturelle et sociétale spécifique de chaque pays.

Le Dr Asmani a confirmé que les connaissances à partager avec les enfants et les jeunes doivent être développées en fonction de leur âge. Cette approche garantit une éducation sexuelle intégrale et adaptée. “Il est crucial de coopérer étroitement avec le ministère de l’Éducation, car l’enseignement sera dispensé principalement en classe, où les élèves passent la majeure partie de leur temps”, a-t-il déclaré.En outre, le Dr Asmani a insisté sur la nécessité de prendre en compte l’avis des parents dans ce processus, étant donné que leurs enfants sont les principaux bénéficiaires de cette éducation.

“La campagne a de multiples facettes, nous devrions donc les examiner toutes”, a-t-il ajouté.La rencontre a également abordé la mise en œuvre de la loi sur la santé reproductive et le contrôle des naissances (SR/PF) en Afrique de l’Ouest et du Centre. Madagascar, membre du réseau Remapsen, a activement participé à cette présentation, qui a mis en lumière les efforts continus des pays africains dans ce domaine.

Lycia ANDRIANIRINA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *