Président Andry Rajoelina : MISE EN GARDE DES FAISEURS DE TROUBLE

En déplacement à Toamasina le week-end dernier, le Président Andry Rajoelina a exprimé son avis sur les polémiques et contestations entourant les élections législatives du 29 mai. Face aux tensions, le Chef de l’État a réitéré une position de tolérance zéro contre toute tentative de troubler l’ordre public. Le Président a appelé les politiciens à respecter le choix du peuple et à se conformer aux résultats électoraux. « On ne peut pas déchirer le choix souverain du peuple qui s’est exprimé à travers les urnes », a-t-il déclaré. Insistant sur l’importance de la sérénité pour le développement du pays, Andry Rajoelina a exhorté chacun à attendre calmement la proclamation des résultats officiels par la Haute Cour Constitutionnelle. Il a également mis en garde contre ceux qui pourraient être tentés de semer la déstabilisation post-électorale, visant particulièrement les partisans de l’opposition réunis dans le « Komity Miaro ny Safidim-Bahoaka » (KMSB).

Rappelant l’importance du cadre légal, le Président a souligné que l’issue des élections législatives déterminera les nouveaux rapports de force politique. « C’est le parti ou groupe de partis qui gagne la majorité au Parlement qui présentera le Premier ministre et déterminera par la suite la composition de la future équipe gouvernementale », a-t-il expliqué, en référence à l’article 54 de la Constitution.

Le Chef de l’État a aussi annoncé une accélération des efforts de développement pour son second mandat. « Pour ce second mandat, nous allons enclencher la vitesse supérieure pour réaliser le développement. Ceux qui n’arrivent pas à suivre le rythme devront descendre. Aucune excuse ne sera plus tolérée », a-t-il averti. Il a reconnu que de nombreux Malgaches vivent actuellement dans des conditions de pauvreté alarmantes, et a souligné l’urgence d’améliorer cette situation. Avec ces déclarations, le Président Rajoelina envoie un message clair sur sa volonté de maintenir l’ordre et de pousser le développement de Madagascar à un rythme accéléré, tout en respectant les processus démocratiques et constitutionnels du pays.

Anne Alice Aimée

47 réflexions sur “Président Andry Rajoelina : MISE EN GARDE DES FAISEURS DE TROUBLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *