« L’OIT et le GEFP : sécurité et la santé au travail”

L’OIT et le GEFP forment des formateurs pour améliorer la sécurité et la santé au travail , la productivité, le dialogue social et la prévention de la violence et du harcèlement dans les chaînes d’approvisionnement à Madagascar »

Du 4 au 8 avril 2022, le Groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP), avec l’appui de l’OIT par le biais du projet Fonds Vision Zéro (VZF) et du Programme Better Work-Madagascar, va réunir une vingtaine de représentants issus de quinez (15) entreprises implantées dans les régions d’Analamanga et de Vakinakaratra.

Cet atelier vise à consolider les acquis du GEFP afin, de permettre à l’organisation de jouer un rôle de premier plan dans la promotion de la sécurité et la santé au travail et la prévention de la violence et du harcèlement dans les chaînes d’approvisionnement à Madagascar. L’activité est mise en œuvre grâce aux appuis du Gouvernement Allemand (à travers le Ministère du Travail et des Affaires Sociales) et de l’Union européenne qui financent respectivement le projet Fonds Vision Zéro et le programme Better Work à Madagascar. Rappelons qu’en 2021, le GEFP a organisé en collaboration avec l’appui du projet VZF, un atelier de renforcement des capacités des employeurs sur la sécurité et la santé au travail et la riposte contre la Covid-19 en milieu de travail.

A la suite de cette activité, le GEFP a mis en place une Sous-Commission Sécurité et Santé au Travail et un Pôle de Compétence SST chargés notamment, de développer des services d’accompagnement des entreprises pour Bâtir une Culture de Prévention et soutenir la productivité et la compétivité des unités de production d’une manière générale. Le GEFP a alors sollicité l’appui de l’OIT pour assurer notamment le renforcement des capacités des membres du Pôle de Compétence SS. L’atelier de formation des formateurs qui est lancé ce 4 avril 2022 répond ainsi à la demande d’accompagnement du GEFP. Durant les cinq jours, différentes thématiques seront développées par les représentants du Ministère en charge du travail, les spécialistes de l’OIT, de l’OMS et de la l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) : cadre normatif en matière de SST à Madagascar, évaluation des risques professionnels, élaboration de documents uniques d’évaluation des risques, élaboration et mise en œuvre de plans d’actions de prévention, mise en place de mécanismes de prévention et de contrôle des infections sur les lieux de travail pour la continuité des activités de production, animation du dialogue social, prévention de la violence et du harcèlement en milieu du travail, etc. Les participants seront également formés sur l’utilisation de l’outil 5S/Kaizen dont la mise en œuvre contribue à l’amélioration de la productivité et des conditions de travail d’une manière générale. D’une manière générale, les participants et participantes formées auront pour mission d’assurer une large diffusion des connaissances et compétences acquises au sein de l’ensemble des entreprises membres du GEFP.

Par ailleurs, cette activité devrait ouvrir la voie à d’autres événements portant sur une compréhension et une application effective du code du travail et des normes internationales du travail. Pour ne citer que quelques thèmes, un renforcement approfondi des connaissances en dialogue social et questions de genre, et autres thèmes d’intérêt pour les employeurs. Il convient de noter que cette activité contribue à la mise en œuvre de la Déclaration du centenaire de l’OIT pour l’Avenir du travail et la Déclaration d’Abidjan adoptées en 2019, le Programme phare Sécurité + Santé pour Tous de l’OIT, le Programme Better Work, le Plan-Cadre de coopération des Nations Unies pour le Développement Durable (2021-2023), le Plan Emergence Madagascar (2019 – 2023) et le Programme pays pour le travail décent de Madagascar (2021 – 2023).

Recueilli par ANDRY RAFIDINIRINA

102 réflexions sur “« L’OIT et le GEFP : sécurité et la santé au travail”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *