Le CNCOU ETABLIE AU BNGRC

L E CENTRE NATIONAL DE COORDINATION DES OPERATIONS D’URGENCE ETABLIE AU BNGRC

 Le centre national des coordinations des opérations d’urgence au sein du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes est officiellement opérationnel. L’inauguration officielle du bâtiment et des matériels et équipements y effectués s’est tenue ce jeudi 03 février 2023 sous la direction du Premier Ministre NTSAY Christian, assisté par le Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, TOKELY Justin, le Directeur General du BNGRC le General de Division ELACK Olivier Andriakaja et en présence de Monsieur le Coordonnateur Résident du Système des Nation Unies à Madagascar, Issa SANOGO.

La mise en place de ce centre qui a pour mission de coordonner l’opération de riposte aux situations d’urgence quelle qu’elle soit est à l’initiatives du BNGRC et soutenue par les Nation Unies à travers le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et le Programme des Nation Unies pour le Développement (PNUD). Les contributions du PAM à hauteur de 160.000 USD ont permis de cofinancer la réhabilitation du centre opérationnel, aménager une call-center entièrement dotée en matériels informatiques à utiliser pour la gestion des urgences et en drones et accessoires pour l’évaluation des risques, le mapping et la cartographie en urgences.

 Le budget du PNUD à hauteur 161.000 USD était alloué d’une part aux travaux de réhabilitation du BNGRC pour établir le centre et étoffer le parc informatique de cette structure qui sera le centre névralgique de gestion de crise et des urgences à Madagascar. L’opérationnalisation du Centre National de Coordination des Operations d’Urgence au sein du BNGRC renforce le dispositif national de gouvernance de la gestion et de la réduction des risques et des catastrophes à Madagascar. En effet, Madagascar est exposée à de nombreux aléas naturels tels que les cyclones, les inondations, la sécheresse, aux aléas biologiques comme les épidémies/pandémies, aux aléas anthropiques comme les incendies, S’y ajoutent les invasions biologiques à l’exemple des criquets.

En contre balançant tous ces aléas à notre capacité réelle d’y faire face, aggravés par l’accroissement du taux de pauvreté dans la Grande Ile, le pays présente une vulnérabilité accrue à tous ces aléas favorisés par le changement climatique. A travers la mise en place du Centre National de Coordination des Operations d’Urgence, il s’agit de donner une impulsion nouvelle au partenariat entre les groupes sectoriels humanitaires qui est sous le leadership du BNGRC d’une part, et d’autre part, de trouver des mécanismes efficaces pour garantir la synergie des acteurs humanitaire et de renforcer la coordination multisectorielle en matière de gestion de risques er des catastrophes.

Andry RAKOTONIRAINY

Suivez toute autres actualités sur https://ledefi.mg/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *