LE BONHEUR NE RESSUSCITE POINT PAR L’EFFET DES LAMENTATIONS

La règne sans partage constitue une fausse gouvernance. C’est une autorité sans contrepouvoir aucun qui ose promettre que le monde soit content : la lumière soit teinte d’orange ; la prison se dépeuple ; le riz se récolte dans cent jours ; la corruption ne se procède plus à l’appel à manifestation d’intérêt ; les cocottes se rassasient d’une plénitude qu’elles nourrissent les foyers modestes etc. Une autorité pareille domine sans être charismatique. Elle s’impose faute du VAR ; une minorité légale applaudit sa victoire au remous de la légitimité : « il gagne légalement le scrutin, s’exclame-t-on, sans munir une carte du « légitime » ». Lui de poursuivre : « comment apporter du progrès faisant défaut d’accord du grand nombre, et faisant face à tous les obstacles de toute part.

On est en Utopie.

Mais, peu s’en faut ! on vit dans la ville de l’Utopie ; là où le peuple ne se satisfait que de l’artifice, là où l’on monte un projet dans un rêve éveillé, là où l’on ne trouve de compte que par la vertu du renard, et enfin, là où la société s’évolue et progresse dans un sens dialectique : une poignée de gens s’enrichissent si vite et sans que l’on sache la traçabilité ; alors que le dirigeant a bien érigé une institution dans la mission de lutter contre l’enrichissement illicite ; la majorité s’appauvrissent si lentement qu’ils réclament une barquette journalière auprès des associations de bienfaiteurs.

Un économisme aveugle

Il ne faudra pas regarder comme les aveugles, mieux voir, au moins, voir tel que jouit le borgne. Il aperçoit qu’au marché, les prix fleurissent, mais le sou perd sa valeur, aussi un panier ne se remplit-il guère par un gros billet bleu ; un bidon jaune ne se fait-il pas plein, non plus, par une monnaie de cinquante sous. Le coût d’un culot de riz décrit le flux du flottement. On n’arrive plus à connaitre que vaut un paquet de cigarettes ni à estimer que coûte une bouteille de rhume et de la bière locaux. Pourtant un économisme aveugle, on regarde sans s’apercevoir la flambée de prix, on n’enregistre dans son bloc-notes que de la théorie de la croissance économique.

Discerner le feu de la flamme.                    

Pour être juste, il faudra ouïr ce qu’entend le sourd qui saisit la plainte des marmites affamées et celle des gobelets assoiffés. Il faudra sentir également ce que sent le lépreux qui discerne le feu qui se réchauffe de la flamme qui brille. Dès son entrée à la case, l’aveugle dit que ça sent le glaçon ; le sourd indique que la flamme luit ; le lépreux avertit que le feu brûle. Et voilà, quelle synergie des infirmes ! Cela ne trouve pas dans le monde du politique où tout se vante par la tromperie si malsaine qu’elle induit le souverain en erreur.

Bonheur ressuscité entre les mains de celui a choisi l’idéologie

Enfin, on a beau critiquer ; on a beau plaindre le ravissement ne ressuscite pas, tant que le gouvernant ne choisit pas une idéologie à adopter. Et ce, de permettre de décider la politique à suivre qui n’est autre que l’option fondamentale à laquelle l’on doit procéder pour distinguer la priorité des priorités possibles, faisables et réalisables. La république à la Ratsiraka a embrassé l’idéologie socialiste. Il s’ensuit qu’elle se rallie au camp de la Russie, de la Chine et du Corée du nord tout en adoptant la politique non-alignement du Cuba, en défendant la cause de la Palestine et de l’Arabe sahraoui. Le libéralisme sauvage au moyen duquel le prédateur politico-économique ne répertorie point dans le Livre rouge. Ceci étant afin de prôner la dictature prolétarienne. Tous les domaines y font l’objet de l’interventionnisme étatique : le coût du carburant et celui des produits de première nécessité connait la subvention de l’Etat ; l’entreprise et l’industrie ne s’échapper pas de l’emprise de l’interventionnisme ; les banques ne restaient jamais.

Zafy REARY

Une réflexion sur “LE BONHEUR NE RESSUSCITE POINT PAR L’EFFET DES LAMENTATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *