Gestion de la CUA : LALATIANA RAVOLOMANANA SOULÈVE DES PRATIQUES DOUTEUSES

Lors de la conférence de presse organisé par le “Vovonana ho an’ny Tananatsika” sur la gestion de la Commune Urbaine d’Antananarivo,
la conseillère municipale Lalatiana Ravolomanana a soulevé le recul vers la digitalisation, notamment en ce qui concerne l’utilisation des tickets de paiement au lieu de la carte biométrique.

La digitalisation, héritage louable de l’ancien maire de la ville, a permis une gestion plus efficace, en particulier en ce qui concerne le paiement des tickets. De toute façon la digitalisation est inscrite dans le Programme Général de l’État, et tous les services publics sont appelés à s’y conformer.

L’utilisation des tickets de paiement présente des risques de corruption et de détournement, contrairement à la digitalisation qui offre des avantages en matière de transparence et de gestion des finances de la commune urbaine d’Antananarivo. Le plateforme “Vovonana ho an’ny Tananatsika” souligne que la digitalisation est un acquis qu’il ne faut pas remettre en question.
Tout recul vers des méthodes obsolètes pourrait favoriser des pratiques douteuses, telles que le paiement d’argent sans ticket sous prétexte de complément de salaire pour le mois de mars, c’est une pratique non conforme à la loi.

Face à ces constats, l’Inspection Générale de l’État (IGE) est appelée à intervenir pour élucider toute forme de malversation au
sein de la gestion de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Il est essentiel de maintenir le cap vers la digitalisation pour garantir
une gestion transparente et efficace au service de tous les citoyens.

————————————————
Cet article est également disponible sur nos plateformes : https://ledefi.mg, LinkedIn (LeDéfi Madagascar) et Facebook (Ledefi-madagascar).
Contact Presse Ledefi.mg : +261 32 69 185 43 – Mail : ledefimadagascar@gmail.com

#lalatiana_ravololomanana#cua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *