Espèces endémiques saisies en Thaïlande : leur rapatriement est impératif

L’ampleur de cette affaire est révélée par la saisie de 48 lémuriens et d’un millier de tortues en provenance de Madagascar, estimée à plus de 3 millions de dollars, soit l’équivalent de plus de 14 milliards d’ariary.Le directeur général des Douanes, Ernest Zafivanona Lainkana, souligne que, outre les implications financières, ce trafic représente un préjudice écologique crucial.

En effet, en tant qu’espèces endémiques, la vie de ces animaux volés sur le sol malgache risque d’être en danger. Donc, leur rapatriement est impératif.Les autorités ont déjà entamé le processus de rapatriement de ces espèces volées vers leur habitat naturel, notamment le parc naturel de Manombo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *