Agriculture : 105 624 JEUNES BÉNÉFICIENT UNE FORMATION AVEC LE PROGRAMME FORMAPROD

Le programme FORMAPROD, sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de l’Élevage et financé par le Fonds International pour le Développement de l’Agriculture (FIDA), célèbre dix années d’action en faveur du développement rural et de l’emploi des jeunes. Le programme a atteint son objectif global d’amélioration de la production rurale et des revenus des ménages. Au total, 105 624 jeunes ont bénéficié d’une formation industrielle dans les 14 régions ciblées, dépassant ainsi l’objectif initial de 100 000 bénéficiaires, soit une réalisation de 103%.

De plus, 20 320 jeunes sont désormais impliqués dans les affaires financières.Les infrastructures, essentielles à la réussite des jeunes, ont également été considérablement améliorées. Le programme a permis la réhabilitation de 4 280 hectares de terres pour les travaux agricoles. 64 centres de formation ont été construits et rénovés, tandis que 59 ont été dotés d’équipements modernes.

Par ailleurs, 27 usines de transformation et entrepôts ont été construits et améliorés, et 156 km de routes réhabilitées. Ces réalisations ont contribué à la création de 53 128 nouveaux emplois.RASOAMIARINTSOA Henriette, une jeune de la région d’Analamanga, témoigne de l’impact de FORMAPROD : “L’application de la formation que j’ai pu recevoir du Programme FORMAPROD a changé ma vie. Désormais, je peux élever des enfants, posséder une maison, élever et planter et être pleinement autonome.

“Lors de la cérémonie de clôture du programme FORMAPROD, qui s’est tenue le 3 juillet 2024 à Antananarivo, le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Ratohiarijaona R. Suzelin, a souligné l’importance de continuer à former les jeunes pour qu’ils deviennent des agriculteurs professionnels et améliorent leurs moyens de subsistance.

Il a salué les résultats encourageants obtenus par FORMAPROD.Le Directeur Pays du FIDA à Madagascar, Joseph Rostand Biwole, a également marqué l’occasion de sa présence, félicitant les bons résultats du programme et son impact positif sur la jeunesse malgache.

ANNE ALICE AIMÉE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *