Anosy : REUNION D’URGENCE POUR LUTTER CONTRE L’INVASION DE CRIQUET DANS LE SUD OUEST DE MADAGASCAR

Le 12 juin 2024, une réunion d’urgence s’est tenue à Anosy, regroupant les partenaires techniques et financiers pour discuter de la lutte antiacridienne à Madagascar. Cette réunion a été présidée par le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Ratohiarijaona Rakotoarisolo Suzelin. Parmi les participants figuraient les représentants permanents du FIDA, de la Banque Mondiale, de la BAD, de l’USAID et de la FAO.

Selon une estimation conjointe de la FAO et du Centre d’Eradication des Criquets à Madagascar ou Ivon-toerana Famongorana Valala eto Madagasikara (IFVM), environ 270 000 hectares de terres dans les régions du Sud et du Sud-Ouest de Madagascar sont actuellement infestés par des essaims de criquets. Ces insectes, endémiques à la région en raison des conditions météorologiques, causent des dommages considérables à l’agriculture et aux pâturages.

Les districts les plus touchés incluent Toliara-II, Sakaraha, Ankazoabo, Morombe, Beroroha, Ihosy, Ikalamavony, Manja, Morondava et Ambatofinandrahana. Des dégâts significatifs ont déjà été constatés.Pour lutter contre l’invasion, les mesures prises incluent un traitement au sol, qui n’a couvert que 28 300 hectares jusqu’à présent en raison du manque de ressources et de l’accès difficile à certaines zones. Pour compléter les efforts au sol, une campagne de traitement aérien est prévue jusqu’à la fin juillet, avec pour objectif de couvrir une superficie de 8 000 hectares. Une demande de soutien financier a également été formulée pour financer et soutenir cette intervention d’urgence.Les activités futures incluent la réforme de l’IFVM pour renforcer ses compétences et améliorer la qualité et l’efficacité de ses interventions. Un plan quadriennal de lutte antiacridienne est également en préparation, visant à sensibiliser à une éventuelle prochaine attaque de criquets et à renforcer les mesures préventives. Ces actions visent à contenir l’invasion actuelle de criquets et à prévenir de futures infestations, afin de protéger l’agriculture et les moyens de subsistance des populations locales.

ANNE ALICE AIMÉE

37 réflexions sur “Anosy : REUNION D’URGENCE POUR LUTTER CONTRE L’INVASION DE CRIQUET DANS LE SUD OUEST DE MADAGASCAR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *