𝗗𝗿𝗼𝗶𝘁𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗳𝗲𝗺𝗺𝗲𝘀 : 𝗘𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗵𝗲𝗺𝗶𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝗶𝗿…

Toamasina, 8 Mars 2024- Ce matin, au bord de la mer de Miami Toamasina, un grand carnaval a marqué le coup d’envoi de la célébration de la Journée Internationale de la Femme – dirigé par 400 associations de femmes issues de diverses régions, le défilé a attiré près de 15 000 femmes.

Vers 10 heures, le Président de la République, Andry Rajoelina, et son épouse, Mialy Rajoelina, ont débarqué pour assister à l’ouverture officielle de la journée. Accueillis avec joie et enthousiasme, ils ont partagé ce moment symbolique avec l’ensemble des participantes.

Chaque association défile en arborant ses couleurs distinctes, exhibant fièrement ses banderoles portant slogans et devises. Le défilé, qui a duré jusqu’à 11h30, a mis en lumière la diversité et la force de la solidarité féminine.

Dans son discours, le Président Andry Rajoelina a souligné l’importance de la place de la femme dans la vie de la Nation. Le respect envers la femme a créé une harmonie dans la société, contribuant ainsi à la mise en place du développement- a-t-il martelé.

La Première Dame, Mialy Rajoelina, a souligné le rôle fondamental de la femme en tant que source de vie, méritant un respect incontestable. Elle a encouragé les femmes à se relever, soulignant également l’importance des formations qu’elles ont reçues pour affronter les défis de la vie. La lutte contre la violence, en particulier les viols déshumanisants, a été au cœur de son appel, invitant toutes les femmes à avancer malgré les circonstances.

La Ministre de la Population et de la Solidarité, Fomendraza Haingo Nambinina, a également pris la parole lors de cette journée du 8 mars. Rappelant que l’événement était placé sous le parrainage de la Première Dame.
Elle a appelé à davantage de fermeté dans l’application des lois sur le viol.
Elle a évoqué également l’engagement de l’Etat à mettre en place des infrastructures visant à soutenir les femmes dans l’exercice de leurs droits.
Il est évident qu’à Madagascar, les combats pour les droits des Femmes continuent… car la lutte n’est pas encore terminée.

➡️Cet article est également disponible sur la page LinkedIn de LeDéfi Madagascar

Tojo Ramilianta

Une réflexion sur “𝗗𝗿𝗼𝗶𝘁𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗳𝗲𝗺𝗺𝗲𝘀 : 𝗘𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗵𝗲𝗺𝗶𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝗶𝗿…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *